Et hop! on fait sauter les crêpes

Grand jour qu’est le 2 février ! C’est la Chandeleur. Et qu’est-ce qu’on fait à la Chandeleur? ON FAIT DES CREPES pardi !!! (vous me direz qu’on n’est pas obligé d’attendre le 2 février pour faire des crêpes… Vous aurez raison ; mais tout de même, les crêpes de la Chandeleur, elles n’ont pas le même goût que les crêpes de la Sainte-Monique et encore moins la même saveur que les crêpes de la Saint-Robert).

La Chandeleur, qu’est-ce que c’est ?

La Chandeleur est surtout fêtée en France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg. Aujourd’hui, le 2 février est devenu un prétexte pour cuisiner des crêpes mais à l’origine c’est une fête chrétienne célébrée 40 jours après Noël. Au IVème siècle après JC les fidèles célébraient le fait que « Jésus est lumière » et louaient la pureté de la Vierge Marie ; à chaque 2 février on allumait des cierges dans les églises pour éloigner le mal et on ramenait ces cierges chez soi. Au Vème siècle, le pape Gélase Ier va donner à ce jour le nom de « fêtes des chandelles » et il distribuera des crêpes aux pèlerins. D’où cette tradition des crêpes de la Chandeleur.
Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la Chandeleur et perfectionner votre compréhension écrite, rendez-vous sur le site d’icalendrier.fr qui explique assez simplement la Chandeleur, ses origines et la manière de la fêter dans différents endroits du monde.
Si vous préférez perfectionner votre compréhension orale, rendez-vous sur le site Ktotv pour écouter Loïc Landrau qui présente l’émission Le pourquoi du comment et qui, entre deux blagounettes, raconte en détail la Chandeleur et ses origines.

Goûter de Chandeleur

C’est sûr que c’est bien de savoir pourquoi on fait des crêpes à la Chandeleur mais le mieux c’est encore d’en préparer, n’est-ce pas ?
Ce matin mon mari a donc cuisiné quelques crêpes pour notre goûter. Lui s’est occupé de la pâte et de les faire sauter, moi je me charge de la garniture.

Cliquez sur la photo pour obtenir la recette de la pâte à crêpes.

Cliquez sur la photo pour obtenir la recette de la pâte à crêpes.

En dehors du sucre (parce que la crêpe beurre-sucre c’est quand même un délice), du caramel au beurre salé (parce que la crêpe caramel au beurre salé c’est quand même divin), de la confiture ou du Nutella, on peut agrémenter sa crêpe de produits divers et variés. J’ai donc décidé de préparer une crêpe que j’ai baptisée la crêpe A double V B.
Alors là, vous vous demandez pourquoi « double V » et pourquoi pas « W ». Vous vous dites « la pauvre ne sait peut-être pas que /W/ ça ne s’écrit pas comme ça se prononce… ». Mais siiiii je sais ! (bah oui quand même, je suis censée vous aider à faire des progrès en français). Le mieux, pour comprendre – et pour tester – la crêpe A double V B, c’est encore de suivre ce lien qui vous aidera à percer le mystère 😉

Ceci vous mettra sûrement l’eau à la bouche et vous donnera quelques indices pour comprendre le « A double V B »…

crêpes AVVB

La Chandeleur dans les îles.

Publicités